4.2.09

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - ¤ a mental observer



Les pierres singulières circulaient dans le Pays Sans Nom

Poursuivant une légitimité insaisissable - - -



Et toi Niemand
Tu les
touches de tes yeux pour en perdre le moins possible - - -
- - - Personne, à cette distance - - -

Perdre quoi ? ils te demandent pourtant

- - - Le rayonnement ou
cet équivalent irréductible - - -, tu leur réponds

l’Intensité est silencieuse - - - son image ne l’est pas
Parce que
Parce que,
Parce que, quoi ?

Sans les mains, la flamme de la bougie se perd - - -, tu leur réponds

Mets tes mains dessus - - - ça , tu sais
Quand tu rencontre, le soleil ;
« fixe le »

Parce que
Parce que,
Aucune image est n’importe quelle image

La rareté de l’aveu plie ta tête Parce que
tu ne peux indiquer tout ce que tu vois

« alors dessine le »

pour en *perdre le moins possible
ou pour Tout perdre….
tu réponds
en * = rayon

a mental witness







a mental witness







a mental witness







a mental witness







a mental witness







a mental witness









NIEMAND corinne chaufour

Archives

Photobucket Photobucket

Shortness of Breath is my book

consult and order book : HERE

Photobucket

ANIMA | photo by florian Gerbaud



HOME : NIEMAND
© All rights reserved